Sommaire

Les techniques du labour avec un motoculteur.

Si la motobineuse ne sert qu'à fraiser le sol, équipé d'une charrue à soc, le motoculteur devient un véritable outil de labour aussi performant qu'un micro-tracteur.

La mise en culture d'un sol en jachère ou le passage d'une culture à une autre nécessite bien souvent de labourer le terrain afin de retourner la terre sur toute sa couche arable.

Labour : pourquoi et quand labourer ?

Le labour possède de nombreuses vertus :

  • décompactage des sols,
  • oxygénation de la terre,
  • apport des résidus végétaux, minéraux et azotés,
  • limitation des repousses des mauvaises herbes et des contaminations cryptogamiques,
  • préparation du sol aux semis.

Dans cette période traditionnelle du labour, l'époque du labour est définie selon l'humidité du sol :

  • un labour efficace se fait sur un sol meuble et humide lorsque la terre élevée sur le soc vient se déposer en mottes compactes et fermes en sortie du déversoir ;
  • toutefois, un sol trop mouillé peut tasser la terre en fond de sillon créant une semelle de labour néfaste au développement des racines ;
  • Si le sol est un trop lourd et limite la progression du motoculteur, il est possible d'équiper le motoculteur de roues en fer augmentant l'adhérence.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Utilisation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider